Un hockeyeur marseillais va se tester sur le Red Bull Crashed Ice… Même pas peur!

Un hockeyeur marseillais va se tester sur le Red Bull Crashed Ice… Même pas peur!

Like
188
0
jeudi, 12 janvier 2017
Actu Sportive

Il aura son numéro fétiche dans le dos : le 51, bien sûr. Morgan Pagni, hockeyeur marseillais de 24 ans, va participer ce week-end au spectaculaire Red Bull Crashed Ice. On vous rappelle le concept : quatre patineurs épaule contre épaule dans les virages et les bosses d’une piste de 320 mètres de long. La vitesse ? Jusqu’à 80 km/h.

 Ce qu’il faut savoir sur le Red Bull Crashed Ice de Marseille

Êtes-vous stressé ?

Je suis sur la glace depuis que j’ai deux ans donc je suis confiant, même si c’est vrai, je n’ai jamais patiné en descente. Les patinoires sont plates, en général ! En fait j’appréhende surtout les 80.000 regards sur moi, ma famille, mes proches, les gens de ma ville… Tout ce monde et la vue sur le Vieux-Port, ça va faire bizarre au moment du départ ! En hockey, à Marseille, on a plutôt l’habitude d’avoir 3.000 spectateurs au max.

La piste de la #RedBullCrashedIce depuis le 7e étage de l’Intercontinental #coulisses #Marseille

Une photo publiée par 20 Minutes Marseille (@20minutes_marseille) le

Vous avez peur de la chute ?

Normalement, depuis le temps, je sais tenir sur des patins. Mais je suis lucide : même les pros tombent dans ces courses. Me blesser sur un événement comme ça, ce serait un vrai coup dur… Mais je n’y pense pas. Un sportif de haut niveau doit mettre son appréhension de côté et foncer !

Les pros Tristan Dugerdil, Pacôme Schmitt et leurs beaux bonnets aux couleurs de l'OM
Les pros Tristan Dugerdil, Pacôme Schmitt et leurs beaux bonnets aux couleurs de l’OM – J.S.-M. / 20 Minutes

C’est quoi l’objectif, ne pas être ridicule ?

Je n’ai aucun objectif, je suis là pour me régaler. Je m’attends à être éliminé dès les qualifications. J’ai reçu mon invitation la semaine dernière, les gars en face s’entraînent toute l’année… Je vais juste m’amuser.

Vous avez hésité quand Red Bull vous a sollicité ?

Pas une seconde ! C’est une vraie chance pour moi : ils m’ont contacté via mon club de hockey, je suis tout simplement le seul natif de Marseille qui chausse les patins à haut niveau…

 

Vous avez pu tester la piste ?

On va avoir quatre entraînements avant la compétition. Ce n’est pas grand-chose, c’est sûr !

 

Les Français Pacôme Schmitt et Tristan Dugerdil sont sur le circuit depuis quatre ans, et même désormais dans le Top 10. Ils vivent des price-money et des revenus des sponsors. On leur a demandé s’ils n’avaient pas un petit conseil pour notre Marseillais : « Un débutant ne doit pas patiner au-dessus de ses capacités. Surtout que cette piste est technique. Quand on a débuté, on a fait des conneries… On essayait de faire les sauts, on ne ralentissait pas avant les obstacles… Il y a eu des chutes sympas, ça secouait pas mal ! »

Ces anciens skieurs et (tiens donc) hockeyeurs originaires des Alpes vont eux tenter d’accrocher un podium à Marseille. Lors du dernier Red Bull Crashed Ice, en Autriche, Tristan Dugerdil a terminé 3e, Pacôme Schmitt 5e. « On ne va pas vous dire qu’on veut faire moins bien ! »

 

Source: 20minutes, propos recueillis par Jean Saint-Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title