Concert : Maelig, au plus près du rêve

Concert : Maelig, au plus près du rêve

Like
678
0
vendredi, 07 avril 2017
Actu Musicale

Le 24 mars, le bar l’Etage, situé dans le onzième arrondissement de Paris, a eu le plaisir d’accueillir Maelig accompagné de sa pédale de loop et de sa guitare. Il est venu tout droit du 77 pour présenter son premier EP EVERYDAYBATTLE en Live.

Maelig… qui est il ? Pour en savoir plus, on vous invite à lire l’interview que nous avons réalisée lors de l’émission Musique Mouv le dimanche de 17h à 21h. Ancien de la Nouvelle star 2016, Maelig est revenu le 1er janvier 2017 avec son premier EP. C’est dans un bar/restaurant/club à l’ambiance lounge, un style complètement opposé à celui de ce petit mec du 77 de la campagne, que cet artiste s’est produit pour présenter son album. Justement, il a sorti la petite chemise bleue bucheronne pour l’occasion.

La lumière est tamisée, le bar est plein, chacun est assis sur les canapés en cuirs marrons qui habillent la salle. Les quelques luminaires et rideaux verts donnent cette petite touche colorée et chic au lieu. Les gens parlent, mangent et se désaltèrent. Le bar est bruyant. Maelig accueille et remercie ses fans venus exprès pour sa prestation, puis il se dirige, armé de sa guitare, vers la scène légèrement élevée. Il commence à jouer les premières notes de son morceau. Le bruit s’étouffe. Les personnes commencent à se tourner vers lui et à ne faire plus aucun bruit. Tout souriant, il se présente. Et il entame la première musique de son EP, Everyday Battle. A peine a-t-il commencé que ses fans sortent leur smartphone et le fusillent de vidéo. Des personnes d’une trentaine d’années, dans un coin de la salle, tout près de la scène, tapent du pied. D’autres se mettent à frapper dans leurs mains au rythme de la musique. Maelig s’impose dans le bar. Il est seul avec une simple guitare et pourtant il n’est pas abattu et envoie tout ce qu’il a.

Entre deux blagues (oui c’est aussi un petit blagueur !), il explique ses musiques, avant de se mettre à chanter. « Deux frères », par exemple, ce morceau représente lui et son meilleur ami, qui aurait cru qu’une amitié durerait aussi longtemps ? C’est leur histoire. Maelig vient à peine de débuter sa chanson et,  justement son meilleur ami Sébastien apparait dans la salle. Il regarde pendant quelques minutes la prestation et rejoint des amis à une table. Son acolyte est toujours tout près de lui en cas de problème.

Maelig enchaine avec un mashup puis se lance dans un freestyle de rap. « Soyez indulgents ». Ses fans montrent leur soutien. Un groupe de quatre amis assit autour d’une table en face de la scène, tape sur leurs genoux et d’autres sur leur main. Ils ont les yeux pétillants. Leur regard est rivé vers le chanteur. Ce morceau improvisé exprime tout simplement des aléas de la vie. Que chacun peut réussir à sa manière. Le public participe à la musique, et Maelig en joue pour ajouter du corps et les captiver. Il finit avec un cover Shape of you d’Ed Sheeran, son artiste préféré. D’ailleurs, il a réalisé son rêve cette semaine, après sept ans d’attente, il est allé à son concert. Et aujourd’hui, il veut lui aussi tenter sa chance et réussir.

 

Fanny Labarre pour Générations Fréquence Mouv

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title